Dans l'ancienne vie rurale, travailler, chanter, danser, sont indissociés

Jean Poueigh, Le folklore des pays d'oc (petite bibliothèque Payot)

Paul Fagot, traditions populaires du Lauragais (éd. La Découvrance)

                 Fileuses dans les Landes au début du XXe siècle (photo Félix Arnaudin)

- Au ton cuènh qu'as un riban blanc

 blanc coma nèu au sorelh levant.

 Bèra hialaira, bèra hialaira, 

 qui hialas deu matin au ser, 

 ditz me perqué.

- Vira, husèth, vira, vira,

 deu matin au ser vira, vira !

 que cau u'pelha ende abilhar 

 la mainada qui van batiar.

         Chant de l'Armagnac (début)

- A ta quenouille tu as un ruban blanc

 blanc comme neige au soleil levant

 Belle fileuse, belle fileuse, 

 qui files du matin au soir

 dis-moi pourquoi.

- Tourne, fuseau, tourne, tourne, 

 du matin au soir tourne, tourne !

 Il faut un lange pour habiller

 l'enfant que l'on va baptiser.

 


   Vous pouvez écouter ce chant, interprété par Renat JURIE, avec Guy Bertrand, J-P Lafitte, Pierre Imbert et Eric Montbel (1991, Silex)

(cliquer sur le lien ci dessous)

06 Au ton coenh.m4a.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 5.4 MB

            ...   et carte postale "folklorisante" de la même époque, représentant une                                                           laitière en Limousin : cherchez l'erreur ...